Accueil | Contactez-nous | Abonnez-vous à l'info-lettre | Plan du site | Adobe Reader          Français | English | Español

Le salaire

Quels sont les taux de salaire actuels pour les employés d'entretien d'édifices, comment ces taux sont-ils déterminés et à quel moment changeront-ils ?

Les taux horaires pour les employés assujettis au Décret sur le personnel d'entretien d'édifices publics, région de Montréal, sont les suivants:

Au 9 novembre 2012:

  • Classe A (travaux lourds) : 16,05 $
  • Classe B (travaux légers) : 15,63 $
  • Classe C (travaux en hauteur) : 16,57 $

Au 9 novembre 2013: 

  • Classe A : 16,41 $
  • Classe B : 15,98 $
  • Classe C : 16,94 $

Au 9 novembre 2014: 

  • Classe A : 16,78 $
  • Classe B : 16,34 $
  • Classe C : 17,32 $

Au 9 novembre 2015:

  • Classe A : 17,18 $
  • Classe B : 16,73 $
  • Classe C : 17,74 $

Au 9 novembre 2016: 

  • Classe A : 17,61 $
  • Classe B : 17,15 $
  • Classe C : 18,18 $

Au 30 octobre 2017:

  • Classe A : 18,07 $
  • Classe B : 17,60 $
  • Classe C : 18,65 $

Ces taux de salaire sont fixés par le gouvernement suite à une demande de renouvellement du Décret de la part des représentants de l'Association des entrepreneurs de service d'édifices, Québec inc. et de l'Union des employées et employés de service, section locale 800. Lorsque la demande est acceptée, le gouvernement impose certaines clauses de leur convention collective à toutes les entreprises assujetties, qu'elles soient syndiquées ou non.

Le dernier renouvellement du décret, en date du 9 novembre 2011, vient à échéance le 30 octobre 2017. Après cette date, le décret sera renouvelé aux mêmes conditions jusqu'à ce que les deux parties (l'Association des entrepreneurs et le Local 800) en arrivent à une nouvelle convention collective. À ce moment, ils feront une demande au gouvernement pour qu'un nouveau décret soit institué avec les nouveaux taux de salaire négociés. Le gouvernement, de son côté, peut prendre plusieurs mois avant de mettre en vigueur le nouveau décret. Le Comité paritaire ne participe pas à la négociation des taux de salaire. Il doit suivre le décret promulgué par le gouvernement.

L'employeur et l'employé peuvent-ils se mettre d'accord pour un salaire différent de celui du décret ?

Le décret est une loi d'ordre public, ce qui veut dire que nul ne peut s'y soustraire, même après entente mutuelle. Le Comité paritaire a pour obligation de s'assurer que tous respectent les règles imposées à l'industrie. L'employeur et l'employé peuvent toujours s'entendre pour un salaire supérieur à celui du décret, mais sûrement pas à un taux inférieur.